Sunday, March 22, 2015

Le mangaka Tsutsui règle 


ses comptes

LE MONDE DES LIVRES |  | Par 
Abonnez-vous
à partir de 1 €
 Réagir Classer
Partager   google + linkedin pinterest


Extrait de "Poison City", de Tetsuya Tsutsui (Ki-oon).

Il y a des nouvelles dont on se passerait bien quand on consacre sa vie à raconter des histoires. En 2013, le mangaka Tetsuya Tsutsui apprend qu’une « agence pour l’enfance et l’avenir  » du département de Nagasaki a placé une de ses séries sur une « liste noire  », sans même l’en informer. Thriller scientifique sur fond d’attaque bactériologique, Manhole a été classé « œuvre nocive pour les mineurs  », car elle représenterait une « incitation considérable à la violence et à la cruauté chez les jeunes  ».
Loi « pour une littérature saine »
La stupéfaction passée, Tsutsui est allé vérifier le fonctionnement de cette instance. Il est parvenu à la conclusion que ses jugements n’étaient pas fondés sur les thèmes abordés dans les œuvres examinées, mais sur leur aspect visuel. Dans son cas, un homme couvert de vase et un parasite inséré dans l’œil d’un personnage ont suffi à justifier la censure, au mépris de tout contexte narratif.
Tetsuya Tsutsui ne pouvait rêver meilleure matière pour son nouveau récit, lui dont les séries traitent de sujets de société. Ce disciple...

 http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/03/12/le-mangaka-tsutsui-regle-ses-comptes_4591883_3260.html#Hy72VuzGcRZI388t.99

No comments: